Dioptase

Ce titre Dioptase est celui d’une pierre. Un nom qui veut dire « A travers, je vois ». Ces images résultent d’un voyage à Cracovie. Je ne raconte pas une ville, ni une histoire, mais je tente plutôt de retranscrire des moments et impressions photographiques. Il s’agit, comme dans l’ensemble de mon travail, d’une cartographie émotionnelle des endroits où je vais.
Des images qui me permettent de questionner la manière d’appréhender, de capter, de représenter les émotions et sensations en couleurs, matières, comme des extractions de portions du réel. Je n’accouche pas d’images qui seraient une retranscription fidèle de la réalité, mais plutôt des morceaux de situations «in- visibles» à l’oeil nu. Je place ces images dans une démarche à la frontière de l’ob- jectif et du subjectif, de la restitution et de la transformation, et donc un peu du rêve et de la réalité, pour faire naître un autre lieu, ni d’ici ni d’ailleurs.