Kutembea

Kutembea en Swahili veut dire «marcher».
Un mot qui peut donner un sens, une direction, un but. Aller vers quelque chose ou quelqu’un. A l’inverse, on peut aussi marcher sans but, errer, déambuler, se laisser surprendre par le chemin que l’on a pris, laisser le ha-
sard entrer en jeu. Mais il y en dans les deux cas du mouvement, un ryhtme, une sonorité aussi. Les bruits de pas, le crissement des chaussures sur le gravier. Les traces, les empreintes que l’on laisse derrière nous. Recouvertes, effacées par d’autres pas, d’autres histoires, d’autres temporalités. Qui finissent par se mélanger, se fondre l’une dans l’autre. Alors les images s’imbriquent, se superposent. Elles communiquent entre elles pour établir un dialogue, un échange.
Mêler les techniques également, choisir des images issues du numérique, de l’argentique et du téléphone portable. Les mettre sur le même plan, leur donner la même place, la même valeur. Pétrir cette matière, la manipuler comme de la glaise pour travailler la matière photographique et son épaisseur.